Turquie: vacances pour senior célibataire

Turquie pour senior célibataire

La Turquie est une destination idéale pour un voyage en célibataire pour senior. Si vous n’avez pas encore de projets pour vos vacances, partez à la découverte d’Antalya ou de Side. Des séjours dans des clubs de vacances,  sont des occasions pour faire des rencontres et faire un voyage pour personne seule senior

Découvrez en célibataire senior  la ville d’Antalya

Si vous êtes senior célibataire, en quête d’évasion et de rencontres, un voyage à destination d’Antalya vous comblera ! De larges choix de séjours dans des lieux empreints de charme et de beauté sont à dispositions des personnes seules, bénéficiant ainsi de réductions significatives. Située au sud de la Turquie, la ville d’Antalya constitue la destination touristique par excellence ! Chaque année, de nombreux visiteurs profitent d’agréables moments de détente au bord de la Méditerranée dans cette région de Turquie.

Les célibataires senior de 50 ans et + peuvent également profiter de plusieurs circuits sur ce site, afin de découvrir l’étendue de la richesse culturelle, géographique, historique, architecturale et gastronomique d’Antalya de cette contrée. Durant votre séjour en Turquie, vous aurez l’occasion d’admirer le Temple d’Apollon, l’Elégant minaret ou la Porte d’Hadrien en marbre. Vous pourrez également profiter de longues promenades à la rencontre d’amitié, sur l’ancien port situé en contrebas d’une falaise abrupte.

 

Partir en vacances à Ankara pour une découverte culturelle

Ankara est la capitale de la Turquie et se trouve être la deuxième grande ville du pays. Elle affiche un beau mélange de modernité et de passé historique. De nombreuses civilisations se sont succédé dans cette ville, entre autres, les Tésanciens, les Hitites, les Phygiens, les Perses et les Galates.

Ces civilisations ont laissé chacune des empreintes d’où un nombre important de musées dans la ville. Le musée de peinture et de statue d’Ankara en fait justement partie, non parce qu’il renferme des objets anciens, mais parce que toutes les oeuvres exposées s’inspirent du passé de la ville.

 

Ankara, une histoire de conquête

Ankara connut la domination de plusieurs peuples. Après les Hittites, sont venus les Phrygiens, les Perses, Alexandre le Grand, et enfin les Galates après que les Romains qui s’étaient emparés de la ville en 189 avant J.-C. leur laissèrent le gouvernement jusqu’en 25 avant notre ère. Durant la période byzantine, la ville connut une certaine prospérité, mais les invasions des Sassanides et des Arabes du VIIe siècle mirent fin à cet élan.

Les Turcs ont occupé Ankara dès 1073. Successivement prise par les Byzantins, les Croisés et les Turcs, Ankara fut, à partir de 1354, administrée par les Ottomans. En 1402, dans la plaine d’Ankara, eut lieu la fameuse bataille au cours de laquelle Tamerlan anéantit l’armée ottomane et fit prisonnier le sultan turc. Mais la ville redevint ottomane en 1414 et devint une ville peu importante de l’Empire ottoman, connue sous le nom d’Angora.

 

Des choix pour la modernité d’Ankara

Au début du XXe siècle, Ankara n’était qu’une bourgade de 30.000 habitants. Située loin des zones occupées, elle est choisie par Mustafa Kemal Atatürk comme le centre de la lutte pour l’indépendance. La Grande Assemblée nationale de Turquie y est inaugurée le 23 avril 1920. Du fait de la victoire des forces kémalistes, elle devint la capitale de la Turquie le 13 octobre 1923 en remplacement de la capitale historique Istanbul. Atatürk a choisi cette petite ville comme capitale, en partie pour des raisons stratégiques, et pour des raisons politiques. Ankara se trouve également dans une zone très peu exposée aux secousses sismiques.

Le choix d’Ankara était très intelligent à la vue de sa situation géographique et de ses conditions climatiques. La ville est en effet située au centre d’un plateau sec et aride, le climat y est continental, avec des étés chauds et secs, des hivers rudes. Son urbanisation et la construction des bâtiments nécessaires à la fonction d’une ville-capitale devinrent un projet d’importance pour le nouveau régime la conduisant à devenir une importante agglomération. Ankara est ainsi une ville à la fois moderne et ancienne. On y trouve un temple romain dédié à Auguste ainsi que le plus grand musée hittite au monde et Atatürk y est enterré dans un mausolée grandiose dominant la cité du nom d’Anitkabir.

 

Le musée de peinture et de statue d’Ankara

Ankara est une ville fascinante où se mêlent monuments historiques et urbanisme. Elle a subi le passage de plusieurs civilisations dont les empreintes se trouvent dans ses musées. En voici justement un, celui de peinture et de statue.

Le musée de peinture et de statue d’Ankara est sous la direction générale des Beaux-Arts. Il est consacré à la peinture et à l’art plastique turc. On y affiche de nombreuses oeuvres de tout genre, anciennes ou modernes en passant par l’impressionnisme et l’abstraction. La plupart des oeuvres exposées sont plus récentes que dans d’autres musées. En effet, elles datent en général de la fin du XIXe siècle à nos jours et sont signées par des artistes contemporains.

 

Les artistes qui affichent leurs oeuvres au musée de peinture et de statue d’Ankara

Parmi les artistes qui exposent leurs oeuvres au musée de peinture et de statue d’Ankara, on retrouve Hikmet Onat et les Pêcheurs sur la Côte, Fikret Mualla et le Bar Américain, Fethi Kayaalp et la Mer, Aslan Gündas et le Cerf-volant, Ibrahim Balaban et la Migration. Ankara compte aussi quelques artistes peintres qui ont amené la modernité dans leur art, Ali Avni Celebi et Zeki Kocamemi qui se réunissent sous le nom de « Les Indépendants ». Les peintures abstraites reviennent aux artistes du « Groupe D » où l’on retrouve Eki Faik Izer, Nurullah Berk, Elif Naci, Cemal Tollu, Abidin Dino, Sabri Berkel et le sculpteur Zühtü Müridoğlu. Profitez donc d’un séjour en Turquie pour découvrir tous ces artistes!

Un bon choix pour des vacances en Turquie pour senior célibataire !

Voir les offres de voyage pour la Turquie pour les seniors